Les solutions existantes

Un panel de solutions existe pour préparer votre retraite, c’est-à-dire faire en sorte de compenser la perte de revenus et ce, pendant toute la durée de votre retraite. Vous pouvez vous assurer une future rente à vie et vous constituer un capital.
 
Objectif rente à vie ? Quels sont les produits ou systèmes qui vous offrent une rente viagère et comment fonctionnent-ils ?
 
Vous constituer un capital : Une présentation simple de l’assurance-vie, du plan d’épargne en actions et de l’investissement immobilier (résidence principale ou investissement locatif).
 
Les produits peu adaptés. Certains produits d’épargne sont très utiles mais pas forcément adaptés à la préparation de votre retraite.
 
 

Objectif rente à vie 

Les produits d’épargne collectifs

 

Les salariés du secteur privé ont parfois la possibilité d’épargner à des conditions très favorables, grâce à l’abondement de l’employeur, dans le cadre de Plans d’Epargne proposées par leur entreprise (PEE, Perco, article 83).

Les produits d’épargne individuels

 

Le régime Préfon-Retraite : 1ère complémentaire retraite des fonctionnaires

 

Préfon-Retraite est reconnu pour la qualité de sa gestion.

Réservée aux agents publics, il vous permet de vous constituer une rente viagère dont le montant est connu à l’avance. Ceci n’est pas le cas des PERP, par exemple. Accessible quels que soient vos revenus, vous versez des cotisations à votre rythme, vous pouvez les augmenter, les baisser et les suspendre sans pénalité.
 
> Vous bénéficiez d'une déduction fiscale de vos versements (cotisations, rachat) et surtout, la valeur des points de retraite acquis et leur nombre ne peuvent pas diminuer. Vous êtes assuré de percevoir un revenu qui ne peut que progresser, tout au long de votre vie, quelle que soit la conjoncture.

 

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP)

 

Le PERP permet de se constituer un complément de retraite en déduisant de son revenu global le montant de ses versements. Sa sortie s’effectue sous la forme d’une rente viagère. Une sortie en capital est toutefois envisageable pour ceux qui ne sont pas propriétaires de leur résidence principale au moment de la cessation d’activité.
 
> Il est intéressant d’un point de vue fiscal (cotisation déductible jusqu’à 10 % du plafond de la Sécurité Sociale) mais ne permet pas de connaître à la souscription le montant de sa rente contrairement à Préfon-Retraite.

 

Que penser des nouveaux contrats d’assurance-vie à annuités variables ?

 

Ces contrats d’assurance-vie permettent le versement d’une rente viagère à partir d’un certain âge, généralement entre 60 ans ou 70 ans. Mais attention aux frais ! Autre point handicapant : le montant du versement minimum à la souscription reste élevé.

 
> Frais de garantie, droits d’entrée, frais de gestion… 6 à 10 % du capital versé s’évapore avant même qu'il n'ait produit des intérêts.

 

Vous constituer un capital 

L’assurance-vie, à consommer avec modération

 

C’est en principe un produit bien adapté à la constitution d’un capital à long terme, en toute souplesse. Il offre des avantages fiscaux : abattement de 4600 euros/an pour un célibataire, 9200 euros pour un couple marié, sur les intérêts et les plus values au-delà de 8 ans. Les possibilités de rachat partiel sont possibles avant ce terme.
 
> Vous pouvez disposer d’un capital ou demander une rente dont vous ne connaitrez le montant qu’au moment de la conversion de votre contrat d’assurance-vie et qui sera imposable.
 
> Les rendements moyens des assurances-vie en fonds en euro atteignent autour des 3 % bruts, soit 2,50 % après prélèvements sociaux. Les unités de compte investies en actions, obligations, … sensées augmenter vos rendements, sont risquées et n’offrent aucune certitude d’espérance de gain à long terme. Or, l’assurance-vie doit répondre à la nécessité de vous constituer une épargne long terme, en toute sécurité, afin de préparer votre retraite, de compléter vos revenus ou de satisfaire des projets lointains.

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA), dynamique mais risqué

 
Le PEA n’est pas une solution type pour préparer la retraite car il n’offre pas de garantie pour préserver votre capital. Toutefois, sa rente viagère exonérée d’impôt après 8 ans et l’exonération des plus-values et des dividendes perçus au sein du plan, en font un placement à ne pas négliger.

Montant maximum : 132 000€ par personne.
 
> Quand on sait que les marchés financiers ont perdu 17 % en 2011 et qu’ils ne sont plus forcément gagnants sur le long terme, comme cela était le cas jusqu'au milieu des années 90, le PEA doit constituer un moyen de diversification de votre épargne compte tenu des risques encourus sur les placements en actions.

L’immobilier, valeur refuge

 

Devenir propriétaire

 
57,2 % des français sont propriétaires de leur résidence principale (enquête Insee, 2006) et la possession d’un logement génère une sécurité qui n’a pas de prix. Le plus souvent le logement est entièrement acquis au moment du départ à la retraite et dans tous les cas, cela évite de régler chaque mois un loyer qui peut toujours augmenter.
 
Investir pour louer

 
Il s’agit d’acheter un logement dans l’objectif de le louer pour compléter vos revenus. Ce type d’investissement a connu un bel essor notamment avec le dispositif de la loi Scellier qui permet une large défiscalisation. En finançant votre achat avec un emprunt immobilier, vos loyers vous permettent de couvrir une partie du remboursement de vos mensualités. Une fois votre prêt remboursé, vous bénéficiez de revenus réguliers, vous pouvez alors revendre le bien et récupérer un capital ou le conserver pour l’occuper en tant que résidence principale ou secondaire.
 
> A utiliser avec précaution, compte tenu du niveau élevé des prix, des emplacements parfois peu attractifs et surtout des fortes contraintes de location pour ne pas perdre l’avantage fiscal quand il y en a un.

 

Les produits peu adaptés 

Si les produits d’épargne à court terme comme les comptes sur livret, restent disponibles et constituent une épargne de précaution, ils ne contribuent pas à préparer votre retraite.
 
> L’épargne retraite doit être envisagée sur le long voire très long terme.

Si les produits d’épargne à court terme comme les comptes sur livret, restent disponibles et constituent une épargne de précaution, ils ne contribuent pas à préparer votre retraite.

 

> L’épargne retraite doit être envisagée sur le long voire très long terme.