Complémentaire retraite pour les gendarmes

“ Vous vous posez des questions sur la retraite? Sera-t-elle suffisante? ”

Mis à jour le 04/07/2016

 

Vous vous posez des questions sur la retraite? Sera-t-elle suffisante? Parce que le calcul de la retraite des gendarmes est complexe, il est donc souhaitable d'opter pour une retraite complémentaire et facultative à l’image de celle que propose Préfon-Retraite, numéro 1 de la retraite complémentaire pour fonctionnaires. Pour plus d'informations, vous pouvez demander une documentation complète sur notre solution de retraite complémentaire.

 

Informations relatives à la retraite pour les gendarmes

Comme l'ensemble des régimes de retraite des fonctionnaires, le régime des pensions gendarmes est alimenté par une cotisation salariale et une cotisation « employeur », à la charge de l'Etat.

 

La part « Etat » représente  65,39% de la rémunération brute en 2011. Cette part varie chaque année en fonction des besoins.

 

La part « salarié » s'élevait à 7,85% jusqu'à 2010. Elle a été progressivement alignée sur le niveau de cotisation des salariés du régime général, à savoir 10,55%. Depuis 2011, le taux de cotisation augmente de 0,27% chaque année, pour atteindre 10,55% en 2020. Il était fixé à 8,12% en 2011.

 

A noter que les gendarmes cotisent davantage que les autres militaires : comme les policiers, ils perçoivent une prime appelée « indemnité de sujétions spéciales de police », qui compte pour le calcul de la retraite, et qui peut représenter jusqu'à 26% du traitement. Pour en tenir compte, les gendarmes cotisent 2,20% supplémentaires.

Les conditions de départ à la retraite : la durée de services

Les gendarmes ont la possibilité de partir sensiblement plus tôt à la retraite que la plupart des assurés. Dans leur cas, en effet, il n'y a pas de condition d'âge mais une simple condition de durée de services. Cette durée minimale est de :

  • 27 ans pour les officiers partant à la retraite à partir de 2016 ;
  • 17 ans pour les militaires du rang et les sous-officiers partant à la retraite à partir de 2016.

Les conditions de la retraite à taux plein

Les règles de la retraite à taux plein dépendent des limites d'âge applicables aux différentes catégories de militaires, qui s'échelonnent de 45 à 65 ans. Depuis le 1er juillet 2011, ces âges ont augmenté progressivement de 2 ans, à raison de 4 mois par an. Ils iront alors de 47 à 67 ans.

La pension

La retraite à taux plein des militaires est calculée de la même façon que celle des fonctionnaires civils. Elle s'élève à 75% du traitement perçu les six derniers mois, hors primes (sauf pour les gendarmes, dont l' « indemnité de sujétions spécifiques de police » est prise en compte pour le calcul de la pension). Cependant, il faut avoir perçu le même traitement, au titre du même emploi, grade, classe et échelon, pendant les six derniers mois. A défaut, c'est le traitement perçu antérieurement qui fait référence (sauf s'il est plus élevé suite à rétrogradation disciplinaire).