Pouvoir d’achat : une large majorité de retraités perdants

“ La grande majorité des retraités français vont perdre en pouvoir d’achat ”

Au regard des nombreuses dispositions sociales et fiscales mises en place depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, la grande majorité des retraités français vont perdre en pouvoir d’achat, d’après une étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) publiée le 27 septembre 2018. Selon cet organisme indépendant de recherche, de prévision et d'évaluation des politiques publiques, la perte moyenne atteindrait 400 euros par an à l’horizon 2020.

 

Dans le détail, 79% des ménages comptant au moins une personne retraitée perdraient environ 700 euros par an en 2020, tandis que 21% d’entre eux verraient leur pouvoir d’achat augmenter à cette date de 700 euros par an. Pour arriver à tels résultats, l’OFCE a pris en compte la hausse de 1 point de la contribution sociale généralisée (CSG) au 1er janvier 2018, la sous-revalorisation des retraites de base en 2019 et 2020, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des foyers, l’augmentation du prix des carburants, du tabac et du chèque énergie, la désindexation de l’aide personnalisée au logement (APL), la hausse de 100 euros du minimum vieillesse, l’instauration de la « flat tax » à 30% sur les placements et le remplacement de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

 

 

Publication du 11 octobre 2018

TSLR