Minimum vieillesse : 46.000 bénéficiaires supplémentaires

“ L’allocation de solidarité aux personnes âgées va bénéficier à 46.000 personnes supplémentaires ”

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), qui remplace le minimum vieillesse depuis 2016, va bénéficier l’année prochaine à 46.000 personnes supplémentaires. C’est l’une des informations surprises mentionnées dans le dossier de presse du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, diffusé le 25 septembre 2018. Sachant que l’Aspa est déjà versée à 550.000 retraités, l’allocation va donc compter près de 600.000 bénéficiaires à partir de l’an prochain.

 

Cette hausse du nombre d’allocataires résulte de la revalorisation exceptionnelle de l’Aspa de 35 euros pour une personne seule et de 54 euros pour un couple (marié, pacsé ou concubin) instaurée le 1er janvier 2019. Les plafonds de ressources étant revalorisés dans les mêmes proportions, le champ des personnes éligibles à l’ex-minimum vieillesse s’en trouve élargi. Pour bénéficier de l’Aspa, il faut être âgé d’au moins 65 ans, résider en France, avoir liquidé tous ses droits à la retraite et ne pas disposer d’un revenu annuel supérieur à 9.998,40 euros pour un célibataire ou 15.522,54 euros pour un couple en 2018. Après un premier coup de pouce de 30 euros le 1er avril 2018 et le deuxième de 35 euros au 1er janvier 2019, un troisième également de 35 euros est prévu au 1er janvier 2020. A cette date, le montant de l’Aspa sera porté à 903 euros par mois pour un célibataire (1.402 euros par mois pour un couple), comme promis par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle.

 

 

Publication du 16/10/2018

TSLR