Les cotisations Préfon versées en 2017 finalement déductibles

“ Bonne nouvelle pour les affiliés Préfon-Retraite ”

Bonne nouvelle pour les affiliés Préfon-Retraite : ils vont pouvoir déduire de leurs revenus à déclarer au fisc les cotisations versées cette année sur leur contrat. Le Premier ministre Edouard Philippe a en effet annoncé le 7 juin 2017 le report d’un an du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR). Initialement prévue au 1er janvier 2018, la mise en place de ce dispositif, destiné à supprimer le décalage entre la perception des revenus professionnels et de leur imposition, a été repoussée au 1er janvier 2019.

 

A compter de cette date, l’IR des agents titulaires et non titulaires de la fonction publique sera directement prélevé tous les mois par leur employeur (administration, collectivité local, hôpital, établissement public) qui le reversera au Trésor public. L’impôt sur les revenus perçus en 2016 étant à payer en 2017 et comme l’IR de 2018 devait être prélevé en 2018, le gouvernement avait décidé de ne pas taxer les revenus de 2017 pour éviter une double imposition des contribuables l’an prochain. Sans revenus à déclarer, il n’aurait pas été possible de déduire les cotisations versées sur les produits d’épargne retraite, dont Préfon-Retraite.

 

Avec le report du prélèvement à la source en 2019, les revenus de 2017 vont être, sur la base du système actuel, imposés en 2018. Les cotisations versées entre le 1er janvier et 31 décembre 2017 seront donc déductibles des revenus. Pour rappel, un affilié Préfon-Retraite peut déduire ses cotisations à hauteur de 10% du plafond annuel de la Sécurité sociale (Pass) de l’année précédente ou, si le calcul est plus favorable, de 10% de ses revenus professionnels dans la limite de huit fois le Pass de l’année précédente. Le Pass ayant été fixé en 2016 à 38.616 euros, les cotisations versées en 2017 pourront être déduites des revenus à déclarer en 2018 à hauteur de 3.816 (10% x 38.616) euros ou de 30.892 (10% x 8 x 38.616 euros) euros.

 

 

TSMF

Publication du 04 août 2017