Fonctionnaires : un départ à la retraite encore avant 62 ans

“ Les agents de la fonction publique continuent, en moyenne, de partir plus tôt à la retraite. ”

En dépit des réformes, les agents de la fonction publique continuent, en moyenne, de partir plus tôt à la retraite que les salariés du secteur privé. En 2018, l’âge moyen de liquidation de la pension des fonctionnaires hospitaliers s’est situé à 60 ans, à 61 ans et six mois pour les fonctionnaires territoriaux et à 61 ans et huit mois pour les fonctionnaires civils de l’État, selon le « jaune budgétaire ». Toujours d’après ce document mis en annexe au projet de loi de finances (PLF) pour 2020 actuellement en discussion au Parlement, les militaires qui peuvent prendre leur retraite après 27 ou 17 ans de services ont liquidé leurs droits en moyenne à 45 ans et un mois l’an dernier.

 

À titre de comparaison, les salariés du privé sont partis en moyenne à 62 ans et huit mois en 2018. Ces écarts s’expliquent par les départs anticipés des agents de la catégorie « active » de la fonction publique autorisés à liquider leurs droits à 57 ou 52 ans. Toutefois, sous l’effet de l’alignement progressif de la durée de cotisation des fonctionnaires sur celle des salariés instauré par la loi Fillon de 2003 et le recul de l’âge légal de 60 à 62 ans mis en place par la loi Woerth de 2010, l’âge moyen de départ à la retraite des agents publics a augmenté d’un mois en 2018.

 

 

TSLR 

Publication du 4 novembre 2019