Départ à la retraite très tardif pour les agents contractuels

“ Les fonctionnaires non titularisés sont, de loin, les agents publics qui partent le plus tard à la retraite. ”

Les fonctionnaires non titularisés sont, de loin, les agents publics qui partent le plus tard à la retraite. D’après le rapport annuel de l'Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques (Ircantec) diffusé le 28 juin 2018, l’âge moyen de départ de ses affiliés se situe à 63 ans et 4 mois. A titre de comparaison, les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers liquident leurs droits en moyenne à 61 ans et 1 mois, les fonctionnaires civils d’Etat à 60 ans et 3 mois et les militaires à 48 ans et 2 mois.

 

Les contractuels prennent même leur retraite après les salariés du secteur privé puisque ces derniers partent en moyenne à 62 ans et 5 mois, toujours d’après le rapport annuel de l’Ircantec qui s’appuie sur les données de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), un organisme rattaché au ministère des Solidarités et de la Santé.

 

Ce départ tardif des agents non titulaires est révélateur de la précarité de leur statut. Ne validant pas toujours quatre trimestres dans l’année, ils sont souvent contraints de travailler plus longtemps afin de respecter leur durée d’assurance (le nombre de trimestres requis pour percevoir une pension complète) et ne pas subir ainsi de décote sur leurs retraites.

 

 

Publication du 17 août 2018

TSLR