Revalorisation salariale des enseignants dans la réforme des retraites

“ Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a assuré qu’une revalorisation salarial... ”

Dans un courrier envoyé le 12 novembre 2019 aux organisations syndicales, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a assuré qu’une revalorisation salariale des enseignants sera inscrite dans le projet de loi réformant les retraites. Dans le futur système universel, il est prévu que les pensions de vieillesse soient calculées à partir des droits acquis sur l’ensemble de la rémunération, y compris pour les fonctionnaires. Aujourd’hui, les primes ne sont pas prises en compte dans le calcul de la retraite des agents publics. Les enseignants touchant en moyenne 9% de primes, contre 22% pour les autres fonctionnaires, ils risquent d’être fortement pénalisés dans le nouveau système qui devrait être instauré en 2025.

« Du fait du montant plus limité de leur régime indemnitaire, le niveau de pension des enseignants se dégraderait très progressivement et au fil des générations, par rapport à celui des corps comparables de la fonction publique, avec la mise en œuvre de l’intégration des primes », reconnaît Jean-Michel Blanquer, dans sa lettre. « C’est pourquoi le gouvernement s’est engagé à ce que la mise en place du système universel s’accompagne d’une revalorisation salariale permettant de garantir un même niveau de retraite pour les enseignants que pour des corps équivalents de la fonction publique. Cet engagement sera formalisé dans le projet créant le système universel », assure le ministre. Le texte devrait être voté au plus tard à la fin de la session parlement, soit en juillet 2020, a annoncé le premier ministre Édouard Philippe.

 

 

Publication du 4 décembre 2019

TSLR