Des futures retraites dégradées pour les jeunes

“ Lors d’une séance plénière, le COR s’est penché sur les inégalités intergénérationnelle ”

Lors d’une séance plénière organisée le 11 juillet 2019, le Conseil d’orientation des retraites (COR) s’est penché sur les inégalités intergénérationnelle. Il est ressorti des travaux basés sur les données notamment de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), du ministère du Travail et du secrétariat général du COR, que les jeunes générations devraient percevoir des pensions proportionnellement moins élevées que celles de leurs aînés.

 

Cette détérioration résulte de la conjonction de plusieurs facteurs négatifs : un taux de chômage élevé (20% des 20-24 ans nés à la fin des années 1980, contre 10% au même âge pour la génération née au début des années 1960), un développement de la précarité (30% des jeunes actifs en CDD ou en intérim) et une hausse de la paupérisation (25% des 20-24 ans sous le seuil de pauvreté). « Il y a donc un risque que ces générations, ou du moins les individus les moins favorisés, cumulent des carrières moins favorables et des conditions de départ à la retraite dégradées par rapport aux générations précédentes », s’alarme le COR.

 

 

TSLR

Publication du 12 Août 2019